L'Ombre et la Nuit

by VARSOVIE

supported by
Juliette44
Juliette44 thumbnail
Juliette44 J’adore la poésie exprimée, la musique qui pénètre jusqu’au fond des tripes, la voix de Gregory et si fière de supporter un groupe français à la hauteur des grands. 😘🥰❤️
evaheem
evaheem thumbnail
evaheem Mettez-moi une batterie et je ronronne… 🙂 la musicalité de la guitare et la maîtrise du sprechgesang de Greg sur les textes sublimes d’Arnault font de cette album un vrai petit bijou post-punk… 💙😘🌹
kaoadonf
kaoadonf thumbnail
kaoadonf La froideur d’un post punk et des textes en Français
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €8 EUR  or more

     

1.
Sous réserve D'obtenir une avance Nécessaire au courage J'apprendrai L'ostensible ordinaire Des choix systématiques Deux trois mots pour te dire L'invention du réel J'appuierai L'expression d'une averse Aux abords d'un visage Dont les jours sont comptés J'attendrai Tes missiles de croisière Comme un poste frontière Au milieu de nulle part Sous réserve D'investir en urgence Sur des vues imprenables J'inscrirai Ta course irrégulière Aux fragments d'origine Du confins des abîmes À ce grand soleil noir J'admettrai L'attraction des planètes Qu'un astre a jeté là Sur un script oublié J'attendrai Tes missiles de croisière Comme un poste frontière Au milieu de nulle part Mettre un terme Décrocher des cimes Forcer les ralentis Mettre un terme Tenir tête à la nuit Sur la nature du vide Mettre un terme Dévisser loin d'ici Sur la nature du vide Rien ne filtre Rien ne filtre Tenir tête à la nuit S'en aller sans un bruit
2.
Magnitizdat 03:40
Nous prendrons fait et cause Pour la fin des temps Au mépris des courbes Nous céderons nos carcasses Offertes au combat Nous tuerons des hommes Nous tuerons des hommes Jusqu'au fond des cales Tu n’auras qu’à faire cible Tu n'auras qu'à faire sens Nous prendrons la zone Nous fendrons les vagues Et quand je dis vague Aucune autre que toi N'atteindra la côte Tout restera calme Guerre secrète à court d'intérieur Guerre secrète Au cœur des vides Guerre secrète au nom du signal Qui nous quitte Nous perdrons tout contrôle Quels que soient les risques Nous tendrons des câbles Saccage au cas par cas Likvidatory Likvidatory Des nuits dans les cuves Des gens dans les caves Tu n'auras qu'à faire suivre Tu n'auras qu'à faire sans Ces rats dans les cubes Ce sang dans les flaques Et si je divague Tu n'auras qu'à faire feu Ils partiront tôt Nous resterons tard Guerre secrète à court d'intérieur Guerre secrète Au cœur des vides Guerre secrète au nom du signal Qui nous quitte Nous aurons craqué Le portail Des capitales Sans jamais trahir Le message Nous avons crypté Des virages Accidentels Nous aurons couché Nos dernières lignes droites Nos dernières lignes droites Sans trahir le message
3.
Transfiction Tu soupçonnes des faux-airs des accords tacites Des corps intermédiaires Qu'on découpe à la taille C'est l'ennui qui t'exhorte à l'adrénaline D'un fantasme incendiaire Expédié sous exta Tu croyais t'assortir à Kissa Kouprine Tenir Wera Engels Nadia Sibirskaia Dans l'espace consigné des périphériques Les amours de jeunesse Tournent à la prise d'otage Tu t'inventes un constat sans alternative L'obsession des comètes Traîne à ton avantage Tu relies des flashbacks aux images d'archive Des centaines de kilomètres S'épuisent en cavalcades C'est l'ennui qui t'exhorte à l'adrénaline Tu croyais t'assortir à Kissa Kouprine Dans l'espace consigné des périphériques Tu renvoies chaque âge d'or à Kissa Kouprine Trajectoires contrefaites Au fil des embuscades Tu surjoues des fictions des rétrospectives Tes captures incomplètes Tournent à la verticale Transfiction
4.
Cas contact 03:18
De soudaines discordes te mettent hors d'état De soudaines discordes te mettent hors d'état Tu démontes un à un tout effort pour t'attirer Des passions Terminales Une œuvre au couteau t'irait Sous couvert d'un éden à l'épreuve des balles Du rire aux éclats Du rire aux éclats Au détour du canal Ton fantôme De violentes sauvegardes s'adonnent au spectacle De violentes sauvegardes s'adonnent au spectacle Tu distingues un visage derrière les rideaux tirés Cinq empreintes Digitales Le sol se convertirait Standardiste elliptique interne en Ouija Convole en saccades Convole en saccades Au détour du canal Ton fantôme
5.
Te voilà seule aux quatre vents du grand observatoire Car la trame est pourrie Depuis les origines D'autres ont fait le trajet jusqu'au bord du trottoir Combien se sont trainés Vers l'Atlantique Quelques mots pour la forme et l'aveu déloyal D'avoir déjà tout dit Tu t'inscris dans l'espace d'une espèce inconnue Dérobant au scandale Un goût définitif L'offre noire de l'enfance à la fin du voyage L'échec à part égale Et la mélancolie L'échec à part égale Et la mélancolie Altitude exemplaire Dynamique floue Combien d'autres frappes correspondent Te voilà prise entre les pages d'un nouveau répertoire Simple manque d'intérêt Simple malentendu D'autres ont su t'expédier vers ce grand territoire Sans vraiment t'assumer Dans l'historique Quelques mots pour la forme et l'aveu déloyal D'avoir déjà tout dit Tu t'inscris dans l'espace d'une espèce inconnue Dérobant au scandale Un goût définitif L'offre noire de l'enfance à la fin du voyage L'échec à part égale Et la mélancolie L'échec à part égale Et la mélancolie Altitude exemplaire Dynamique floue Combien d'autres frappes correspondent Qu'est-ce qu'ils attendent Qu'est-ce qui les entraîne tous Quel commun des mortels Fait exception Qu'est-ce qu'ils incarnent Qu'est-ce qui les prendra de court Quel désordre impartial Te livre au monde "I don’t want anyone in – or out – of my family to see any part of me. I beg of you and my family – don’t have any service for me or remembrance for me."
6.
Tu t'es donné un mal de chien Tu t'es donné un mal de chien Conquistador au flanc percé Admissible au nord magnétique Qui ne t'a pas craché à la gueule ? Qui ne t'a pas craché à la gueule ? Depuis ce contre-jour tragique Elle était là Sans coup férir Déferlante Accord perdu Tu parlais d'en finir tout parlait d'en finir Toujours le nouveau monde Rien d'autre Toujours le nouveau monde Toujours le nouveau monde Rien d'autre Toujours le nouveau monde Rien d'autre Rien d'autre Tu croyais l'enfer derrière toi Tu croyais l'enfer derrière toi Conquistador au front cerclé D'une orgie de stress et d'absence Tu ne t'es pas fendu d'un discours Tu ne t'es pas fendu d'un discours Devant ces corps faits pour trahir Elle était là Sous entendue Figurante Ilot perdu Tu parlais d'en finir tout parlait d'en finir Toujours le nouveau monde Rien d'autre Toujours le nouveau monde Toujours le nouveau monde Rien d'autre Toujours le nouveau monde Rien d'autre Rien d'autre Qu'elle joue avec l'invisible aux yeux de tous Ou qu'elle se donne à tes visions Tu ne songes qu'à tirer dans le tas Tu parlais d'en finir tout parlait d'en finir Reste à savoir se rendre utile Reste à savoir jusqu'à quel point Ne plus attendre Sauf elle
7.
Tu connectes les fils Qu'on affecte au sarcasme Synopsis de surface Reconductible En bords de vies hantées Retournées sur la tranche Comme on change de fréquence Pour ne plus voir venir Pour ne plus voir venir Qui donna l'inflexion ? Qui choisit d'y penser ? Qui lisait Francis Giauque Avant d'aller danser ? Avant d'aller danser Remontée mécanique Sous des commentaires creux Mauvaise mine impeccable Rayée des magazines Accords de sertraline Sur vipère et jasmin Aspirante à la casse Pour une aile enfoncée Pas une orbe à la ronde Prête à payer sa trace Le judas sur la porte T'invite à la fermer Qui donna l'inflexion ? Qui choisit d'y penser ? Qui lisait Francis Giauque Avant d'aller danser ? Avant d'aller danser Tu ne les reverras plus Désaccords au sujet des étoiles
8.
Série noire 03:26
Tu descends la tête La première Dans l'incertitude D'un vendredi froid Tu suivras l'hôtel D'Angleterre Comme un corbillard Offert aux crimes La grille d'un jardin S'est ouverte Aux ultimatums Les plus occultes Sur des négatifs De toi-même Soumis à des codes Qu'on ne t'explique pas Fin de carrière Pour l'effroi Tu contrains l'espace Qui nous reste À des infractions Sous endorphine Une série d'actions Souterraines Où se faire justice Contre l'ennui Dernière filature Jusqu'au cercle Détection des bords Chorégraphie noire Tout s'est arrêté Sur la terre Dans l'immensité D'un corps à prendre Fin de carrière Pour l'effroi Une certaine touche de désastre Hante l'intervalle
9.
Spectres 02:10
À toutes fins utiles Souviens-toi d'hier Comme d'un raid avilissant Car nous sommes si vagues Car nous sommes sinistres Car nous sommes si vite Hors de nous À toutes fins utiles
10.
L'Offensive 04:11
Des futurs invalides Qu'on exhorte au carnage Et des réveils tardifs Des prières exaucées Qu'on retire au canif Entre deux états d'âme Des séances d'exorcisme À trier des extases En vue du grand départ Et cet arc électrique Impulsant l'ordalie Dans l'instruction des flammes Tout sera pardonné Quoi que le ciel scande Aucun sort extérieur n'aura su nous défaire Du frisson qui nous tient de l'idée qu'on s'en fait Nous étions quelques-uns À garder la frontière Et nos ombres portées Il ne nous reste rien qu'un cercle involontaire Une pensée pour Saint-Ex un quart d'heure à tirer L'esprit des représailles Pour seul intermédiaire Et la mort en été Par la cour intérieure le bleu s'accorde au fer À l'éclat noir de l'aube une étoile esquintée Nous découpe en silence Retournant la poussière À nos ombres portées Des étreintes indociles Qu'on destine à l'attaque Et des ressorts intimes Des serments éventrés Qu'on dissèque à l'acide Sur un mauvais présage Des nouvelles imprécises À défaut d'une image Dans laquelle se revoir Et cet arc électrique Impulsant l'ordalie Dans l'instruction des flammes Tout sera pardonné Quoi que le ciel scande Notre histoire est absurde et la débâcle entière Pour la nuit qui s'annonce et toi qui le savais Je t'invente un écho Puis retombe en arrière Treize corps à mes côtés Aucun sort extérieur n'aura su nous défaire Du frisson qui nous tient de l'idée qu'on s'en fait Nous étions quelques-uns À garder la frontière Et nos ombres portées

about

VINYL + CD ARE ON ICY COLD RECORDS BANDCAMP PAGE :

icycoldrecords.bandcamp.com/album/icr055-varsovie-lombre-et-la-nuit

credits

released May 21, 2021

Recorded at Drudenhaus studio (France) in September 2020

Music by Grégory Cathérina & Arnault Destal
Lyrics by Arnault Destal

Artwork by Deborah Sheedy

Icy Cold Records 2021

license

all rights reserved

tags

about

VARSOVIE Grenoble, France

VARSOVIE is a post-punk band created in 2005 at Grenoble (France) by Arnault Destal & Grégory Cathérina.

contact / help

Contact VARSOVIE

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like VARSOVIE, you may also like: